Groupe BetemGroupe Betem

CFERM Ingéniérie rejoint le Groupe BETEM




La France excelle depuis toujours dans l'export de ses compétences en Exploitation-Maintenance technique et fonctionnelle, avec des groupes tels que VEOLIA et SUEZ, partout dans le monde y compris aux Etats-Unis, dans l'industrie et les collectivités.

Pour assurer un Fonctionnement optimal des installations concernées, ces prestations de services doivent être définies précisément dans le cadre de Cahiers des Charges et contrôlées en continu.

BETEM assure l'ensemble des prestations intellectuelles correspondantes, grâce à sa filiale CFERM Ingénierie, spécialisée depuis 40 ans dans ce domaine :
  • Diagnostics de Maintenance, Audits d'Exploitation et de Conduite
  • Mise en place de contrats, spécifiques, multitechniques ou multiservices,
  • Suivi et contrôle, négociation des avenants.

De plus, des systèmes innovants sont imaginés et conçus par BETEM et sa filiale CFERM, tels que les minis-réseaux de chaleur (Cf. Note descriptive).


Quelques références:

    • Palais de Justice de LISIEUX en Normandie.
    • Centres Commerciaux Marques Avenues en France
    • Centre Informatique National de la CNP Assurances, ANGERS.
    • Réseaux de chaleur de CRETEIL (4e de France), de MEAUX (4 géothermies profondes - 2600 m), de CHERBOURG, de STRASBOURG,
    • de la ZAC AEROLIANS (900 000 m² d'activité), réseaux en ZAC avec Pompes-A-Chaleur géothermiques, etc
    • Banque NATIXIS : 200 000 m² de bureaux à PARIS.
    • Cité de la Musique, PARIS.




TRANSITION ENERGÉTIQUE : LES SYSTÈMES D'ÉNERGIE PRIMAIRE




La Loi sur la Transition Energétique vient enfin prolonger le Grenelle de l'Environnement, avec une priorité forte donnée au Bâtiment.

Mais l'objectif de rénover l'ensemble du parc avant 2050 aux normes BBC (Bâtiment Basse Consommation) est extrêmement ambitieux, selon l'ensemble des acteurs du domaine.

Il sera donc impératif d'intégrer d'autres paramètres que la seule qualité constructive des édifices : leur mode de fonctionnement et de gestion, par exemple, mais aussi le type d'énergie utilisée.
Ce dernier est primordial, car en fonction de l'énergie primaire utilisée et de son poids Carbone, le coefficient CEp qui définit la consommation maximale autorisée est moins exigeant et permet des économies financières importantes sur les systèmes énergétiques intérieurs (ventilation double-flux, production d'ECS solaire, régulation, ...).

Ainsi, même si l'obligation d'une étude d'approvisionnement énergétique existait déjà, la loi sur la Transition Energétique vient renforcer la position des réseaux de chaleur et d'énergie, dans le sens où ce type de système collectif, associé à des énergies vertueuses, peut permettre d'atteindre plus facilement les objectifs fixés au Bâtiment.

Les articles 59 et 60 définissent l'obligation de schéma directeur des réseaux d'énergie dans les Plans « Climat-Energie » Territoriaux (PCET).

Cette synergie forte entre le « Primaire » (le système de production d'énergie) et le « Secondaire » (le bâtiment utilisateur) trouve sa réalisation dans les nouveaux mini-réseaux d'énergie alimentés par Pompes-A-Chaleur sur forages géothermiques basse profondeur.