Groupe BetemGroupe Betem

Le futur CFA du Pays d'Aix sort de terre

Le futur CFA du Pays d'Aix sort de terre

Le futur CFA du Pays d’Aix sort de terre

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 24/12/2018  | 

Plus qu’une pierre, ce sont plusieurs mètres cubes de béton blanc qui ont été inaugurés, ce jeudi 20 décembre, lors d’une cérémonie de pose de première pierre conduite par Maryse Joissains Masini, la maire d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), pour célébrer le chantier de construction du centre de formation des apprentis (CFA) du Pays d’Aix piloté par la SPLA Pays d’Aix Territoires.

Initié par l’ancienne communauté d’agglomération du Pays d’Aix aujourd’hui intégré à la métropole Aix Marseille Provence, le futur bâtiment, dont le premier niveau est réalisé, va remplacer un plus ancien, trop exigu, situé aux Jas de Bouffan. Début 2020, après 18 mois de travaux, le nouvel équipement (9 100 m2 de surface de plancher) pourra accueillir la centaine d’enseignants et le millier d’élèves formés dans les métiers de la restauration, des services et de l’automobile.

Lieu de vie

Implanté en bordure de la future ZAC de La Pauillane sur la zone des Milles à Aix-en-Provence, il a été pensé comme un lieu de vie. Ce parti a conduit les architectes de l’équipe de conception-réalisation menée par Bec Construction à traiter ce campus des métiers comme un petit morceau de ville méditerranéen. Son esplanade, ses circulations traitées comme des ruelles, ses patios, ses espaces intérieurs partagés (restaurant, hall, etc.) participent à cette image.

Le projet fait aussi la part belle à la lumière naturelle et s’étend de plain-pied sur la majeure partie de sa surface. Ainsi, le pôle « métiers du goût » est totalement en rez-de-chaussée, de même que les ateliers de mécanique.

Donner du relief

Par ailleurs, dans l’esprit d’une architecture méditerranéenne, la maîtrise d’œuvre a choisi d’épaissir les soubassements des façades extérieures des bâtiments pour accentuer les jeux d’ombre et donner du relief. Dans ce même esprit, la façade de l’étage sera doublée d’une peau constituée d’éléments verticaux de béton. « Nous avons travaillé sur la surépaisseur au niveau des rez-de-chaussée. Ainsi, de la partie basse jusqu’au linteau des ouvertures, les voiles en béton font environ 40 cm de large », précise Adrien Champsaur, architecte associé chez Unic Architecture. Toujours dans l’esprit d’une architecture méditerranéenne et de valoriser la matérialité du béton laissé brut, le choix a été pris de limiter les fluides.

Ensuite, la volonté d’utiliser des matériaux solides, pérennes et faciles d’entretien a conduit le groupement à privilégier la création de façades en béton blanc coulé en place. Pour atteindre un rendu optimal, Bec Construction a choisi d’amener sur le chantier une centrale à béton. C’est une première pour la filiale du groupe Fayat pour qui cette méthode a l’avantage de répondre au mieux aux besoins immédiats du chantier et par là même d’éviter les flux de camions apportant la matière première.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : Métropole Aix Marseille Provence ;
Maître d’ouvrage délégué : SPLA du Pays d’Aix ;
Groupement de conception-réalisation : Bec Construction (mandataire) ; Battesti Associés et Unic Architecture (architectes) ; BET Garcia (fluides) ; Betem (structure, VRD) ; Igetec (acoustique) ; VRI (maintenance) ;
Calendrier : ratification du marché de conception-réalisation, fin 2016 ; début du chantier, juin 2018 ; livraison, début 2020 ;
Coût du marché travaux en conception-réalisation : 25,5 millions d’euros HT ;
Coût des travaux : 17 millions d’euros HT.