Groupe BetemGroupe Betem

INAUGURATION DU MANTINUM ( BASTIA ) LE 23 FÉVRIER 2020

INAUGURATION DU MANTINUM ( BASTIA ) LE 23 FÉVRIER 2020

 

© Buzzo-Spinelli

 

A Bastia, le chantier de construction d’Aldilonda, le balcon sur la mer de 450 m de long, a fait la une du Moniteur. Juste à côté, un autre chantier, plus modeste mais tout aussi structurant car il a vocation à clarifier l’espace et à favoriser les modes doux de déplacement, vient de s’achever.

Inaugurée le 23 février, l’opération, baptisée Mantinum en référence au nom donné par les Romains à la ville de Bastia, a permis de créer une liaison douce sur un dénivelé de plus de 30 mètres entre le Vieux-Port et le sommet de la citadelle. Elle a consisté également à créer un théâtre de verdure de 800 places et à restaurer le jardin Romieu, adossé au palais des Gouverneurs situé sur les hauteurs de la vieille ville.

Nouvelle porte de la citadelle

Livré après 14 mois de travaux, ce nouveau lien longe le pied des remparts de la citadelle, puis traverse le jardin Romieu, vestige du jardin d’agrément des gouverneurs génois, avant d’arriver au théâtre de verdure ouvert sur la mer. Après avoir emprunté des dernières rampes douces, le visiteur pourra s’enfoncer dans l’ancienne citerne, restaurée à cette occasion, et rejoindre la rue Saint-Michel puis la place du Donjon, dans la vieille ville.

Pour s’élever au niveau le plus haut, le visiteur pourra utiliser un ascenseur conçu comme un monument par l’architecte Jean-Philippe Spinelli, mandataire du groupement de maîtrise d’œuvre. « C’est la nouvelle porte de la citadelle qui domine la falaise. Notre ambition a été d’inscrire finement l’ascenseur dans un site en partie classé. Sont en effet inscrits aux Monuments historiques le jardin Romieu et les murs de la citadelle, ensemble fortifié protégé par une série de murs et de bastions initiés au XVIe siècle et plusieurs fois repris au cours des XVII et XVIIIe siècles », explique l’architecte.

Béton de site

Ces traces du passé de Bastia ont inspiré l’architecte qui a souhaité que la gaine d’ascenseur donne le sentiment de se fondre dans le mur de la citadelle. Ce parti pris tout comme la volonté de la maîtrise d’ouvrage de clarifier l’espace l’ont conduit à développer un vocabulaire commun, prenant pour référence les dispositifs défensifs préexistants, mêlant minéralité et épaisseur.

Ainsi, le « mur-ascenseur », la porte d’entrée monumentale dans la partie basse, et les parapets qui longent le cheminement ont été construits avec du béton sec fabriqué avec des agrégats issus du déroctage de la falaise dans le cadre de ce chantier et de celui en cours de construction du balcon sur la mer Aldilonda.

De longues études et de nombreux essais à la compression pour vérifier les caractéristiques mécaniques, sous la houlette de l’ingénieur Philippe Clément du bureau d’études lyonnais Batiserf, ont été nécessaires pour obtenir le résultat voulu. Au final, la teinte et l’aspect du béton rappellent ceux de la roche de la falaise ainsi que celles des remparts de la citadelle.

Réemploi des matériaux

« Au total, nous avons mis en œuvre 1 200 m3 de béton de site issus de la roche extraite, qui a été d’abord concassée, criblée puis mélangée au ciment, sur la base de la formulation suivante : 350 kg de ciment par m3 de béton. Le matériau a ensuite été coulé en place et damé à la main par strate de 16 cm », précise Robert Favale, gérant de Contact construction - Brando BTP.

La même logique de réemploi des matériaux a prévalu dans la réalisation du jardin de verdure avec un équilibre déblais-remblais in situ.

Cette opération de requalification ne devrait pas en rester là. La Ville de Bastia a lancé un concours de maîtrise d’œuvre pour réaménager les espaces publics du Vieux-Port visant notamment à créer une piste cyclable entre le quai et les façades des immeubles. Ainsi, devrait se poursuivre le schéma directeur des mobilités actives dans la deuxième ville de Corse.

 

Fiche technique


Programme : Création d’un théâtre de verdure, d’un outil de liaison verticale entre le Vieux Port et la place du Donjon de la Citadelle et la restauration du Jardin Romieu

Maîtrise d’ouvrage : Commune de Bastia

Maîtrise d’œuvre : Buzzo Spinelli Architecture, associé à Antoine Dufour Architectes ACMH cotraitant, Atelier GAMA paysagistes, Batiserf (Structure), BETEM (VRD).

Entreprises : Brando BTP – Contact construction (Terrassements généraux /GO/VRD) ; Socofer (Serrurerie / Signalétique), Schindler (Ascenseur), Technic Alarm (Réseaux secs / Eclairage public) ; Corse paysage (Espaces Verts / Arrosage / Mobilier).

Coût : 3,5 millions d’euros € HT

Calendrier : 14 mois de travaux

Source : «  Le Moniteur Christiane Wanaverbecq (Bureau Méditerranée du Moniteur) |  le 24/02/2020  |  Haute-CorseRéemploi des matériaux »