Groupe BetemGroupe Betem

Déplacement du Président de BETEM ILE DE FRANCE au Sultanat d'OMAN



Du 1er au 3 avril dernier le MEDEF International organisait le déplacement d'une délégation de chefs d'entreprise au Sultanat d’Oman. M. Fahri ZORGANI, Président de BETEM Ile de France s'est rendu sur place.

"Au cœur d’une région en proie à de profonds changements géopolitiques, le Sultanat d’Oman connait une période de stabilité propice à son développement économique. L’importance stratégique du pays tient aussi au rôle particulier que joue le Sultan Qaboos sur la scène régionale refusant l’alignement de son pays sur l’Iran ou sur les monarchies du Golfe.
Ces fondamentaux politiques positifs alimentent une croissance économique robuste, qui devrait s’élever à 5% en 2014, soit un niveau comparable à celui de 2013.
Par ailleurs, grâce notamment à une production pétrolière qui atteint 950 000 barils par jour, le Sultanat d’Oman dispose désormais d’un PIB par habitant de 27 000 USD par an. La manne pétrolière permet, entre autre, au gouvernement de multiplier les projets d’infrastructures d’ampleur."

Extrait du Communiqué du MEDEF



 


Ce déplacement a suscité l'intérêt d'une trentaine d'entreprises françaises d'envergure internationale dont BETEM. Il a été l'occasion de rencontrer les représentants des institutions locales dont l'Ambassadeur de France, M. Yves OUDIN.

De nombreux grands projets industriels sont en cours de développement notamment dans le secteur de l’eau, de l’énergie (y compris renouvelable), de l’agro-alimentaire, du tourisme, des infrastructures de transport, notamment ferroviaire (dont le montant des investissements est estimé à 15 Mds USD) et portuaire.

Le 3ème jour s'est conclu sur une visite de la ville portuaire de Duqm. Ce qui n'était auparavant qu'un village de 70 bédouins abrite désormais un port de cales sèches actuellement en activité. Un investissement estimatif de 120 Mds US sur 10 ans a été débloqué pour abriter un terminal minéralier, pétrolier et gazier, un aéroport international ainsi qu'une ville nouvelle pouvant accueillir 400 000 habitants à l'horizon de 2020.

Comme ces voisins, le Sultanat d'Oman réinvestit l'argent généré par le pétrole dans des infrastructures, des industries afin de développer son pays et d'attirer les touristes dans le but de pallier à la perte des revenus pétrolifères. Ce pays en pleine expansion sera sans nul doute à surveiller.